Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / L’horticulture sénégalaise atteint 435 000 Tonnes lors de la Campagne 2022-2023
Pommes de terre - ph : Pixabay
Pommes de terre - ph : Pixabay

L’horticulture sénégalaise atteint 435 000 Tonnes lors de la Campagne 2022-2023

Le ministre du Commerce, des Petites et Moyennes Industries, Abdou Karim Fofana, a annoncé aujourd’hui que la production horticole nationale au Sénégal a atteint un niveau record de 435 000 tonnes au cours de la campagne 2022-2023. L’annonce a été faite lors d’un atelier de bilan de la campagne de commercialisation des produits horticoles qui s’est tenu à Saly (Mbour, Ouest) et qui a regroupé divers acteurs de la chaîne de valeur horticole, notamment les producteurs, les commerçants, les transformateurs et les partenaires financiers.

Le ministre a qualifié la campagne de « satisfaisante » et a souligné les améliorations significatives dans la production, déclarant que sur de nombreuses spéculations, les quantités de production ont été augmentées. Les résultats montrent une augmentation notable de la production d’oignons, dépassant la barre des 400 000 tonnes en 2022. De plus, la production de pommes de terre a connu une croissance remarquable, passant de 67 485 tonnes en 2016 à 122 000 tonnes en 2022, soit une augmentation moyenne de 80%. La production de carottes a également été estimée à 30 000 tonnes en 2022, suscitant la satisfaction du ministre du Commerce.

Ces résultats positifs sont en partie attribuables à l’accompagnement de l’État, qui a fourni des subventions sur les intrants tels que les semences et les engrais, ainsi que des mesures de soutien à la commercialisation, notamment le contingentement des importations et le développement de la contractualisation entre producteurs et commerçants.

Cependant, malgré ces succès, le ministre Fofana a souligné les défis auxquels le secteur fait face pour la campagne 2023. Il a noté des difficultés en termes de disponibilités et d’accès aux produits pour les consommateurs en raison d’un épuisement anticipé des stocks locaux, attribué à une baisse des rendements et des exportations.

Lire aussi : Un budget de 219 Milliards FCFA adopté pour l’agriculture sénégalaise

Face à ces défis, le ministre a souligné l’impératif et l’urgence de renforcer le système de production pour permettre à la production locale de répondre aux besoins de consommation, conformément à la politique de souveraineté alimentaire définie par le gouvernement sénégalais.

Dans cette optique, l’Agence de Régulation des Marchés (ARM) a lancé un ambitieux programme de renforcement des infrastructures de stockage. Ce programme comprend la construction de cinq nouvelles plateformes de commercialisation à Mbane, Ndiaye Mberesse (Dagana), Rao (St Louis), Ngomène (Pout), Ross Béthio (Saint-Louis) et deux chambres froides multifonctions à Fass Boye et à Diamniadio. Le ministre a souligné que ce programme d’infrastructures se poursuivra avec un budget de 1,5 milliard pour l’année 2024.

La campagne 2022-2023 a été un succès pour le secteur horticole sénégalais, mais des défis subsistent. Le gouvernement, en collaboration avec l’ARM, prend des mesures proactives pour renforcer l’infrastructure de stockage et assurer la disponibilité continue des produits sur le marché, soulignant ainsi son engagement envers la souveraineté alimentaire du pays.

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.