Accueil / Actualités / Actu internationales / La CEDEAO lance son quatrième rapport sur la croissance et la transformation agricole

La CEDEAO lance son quatrième rapport sur la croissance et la transformation agricole

La Direction de l’Agriculture et du Développement Rural de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a récemment dévoilé son quatrième rapport sur la croissance et la transformation agricole. Cet événement a marqué un jalon important pour la politique agricole de la région, connue sous le nom de ECOWAP, et a initié des discussions cruciales sur l’avenir de l’agriculture en Afrique de l’Ouest pour les dix prochaines années, notamment l’agenda post-Malabo.

L’événement, qui s’est déroulé à la fois en ligne et en présentiel, a rassemblé 98 participants, parmi lesquels figuraient des acteurs nationaux et régionaux du secteur agricole, des représentants de l’Union africaine et des six groupes d’acteurs principaux du secteur. Ces participants ont pris part à un programme riche et détaillé, visant à encourager une analyse approfondie des défis et des opportunités du secteur agricole, et à planifier des actions concrètes pour l’avenir.

La responsable de la surveillance et de l’évaluation de la CEDEAO, a mis en lumière les résultats remarquables de la région. Pour la deuxième fois, la CEDEAO a été classée comme la région la plus performante, avec plusieurs pays montrant des progrès significatifs. Cette reconnaissance est renforcée par les deux prix remportés par la CEDEAO pour les rapports biennaux de 2021 et 2023.

L’événement a également été le théâtre d’une discussion ouverte sur l’Observatoire des Politiques, de la Réglementation et des Harmonisations (OPRH), modérée par un expert régional. Cette discussion a permis aux participants de partager leurs perspectives et de commenter les rapports présentés, contribuant ainsi à une meilleure compréhension et à une prise de décision plus éclairée.

Les discussions ont mis en évidence la nécessité d’améliorer les performances de la CEDEAO et de ses États membres d’ici 2025. Les participants ont souligné l’importance d’un dialogue politique renforcé, de la résolution des défis liés aux données et du renforcement des capacités des comités nationaux de gestion des données agricoles. Ces efforts sont essentiels pour assurer une croissance durable et une transformation efficace du secteur agricole dans la région.

Le Directeur de la CEDEAO a exprimé sa gratitude envers les partenaires techniques et financiers, notamment l’USAID, l’Union européenne, la FAO et l’AGRA, pour leur soutien continu depuis 2015. Ce soutien a été crucial pour les efforts de suivi et d’évaluation, contribuant de manière significative aux succès enregistrés par la CEDEAO.

Partager

Regardez aussi

oignons

Louga : Les producteurs d’oignons demandent en urgence une régulation du marché

Les producteurs d’oignon de la région de Louga, au nord-ouest du Sénégal, appellent les pouvoirs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.