Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Le sol de la région de Sédhiou souffre d’une carence alarmante en azote, phosphore et fer

Le sol de la région de Sédhiou souffre d’une carence alarmante en azote, phosphore et fer

Situation alarmante de la fertilité des sols à Sédhiou : Un appel à la transition agro-écologique pour sauver l’agriculture locale.

La région de Sédhiou est confrontée à une crise silencieuse qui menace gravement l’avenir de son agriculture. Selon les conclusions du coordonnateur des activités du projet Dundēl suuf, Ismaila Diemé, le sol de cette région souffre d’une carence alarmante en azote, phosphore et fer.

Lors d’un atelier régional sur le partage des résultats de la cartographie de la fertilité des sols et l’état des essais en cours sur les nouvelles formules d’engrais, M. Diemé a souligné que la cartographie du sol de Sédhiou a révélé des déficiences en azote, phosphore, fer, calcium et potassium. Une situation préoccupante qui menace la sécurité alimentaire et le bien-être des populations agricoles locales.

Le projet Dundēl suuf, intervenant dans 306 villages de la région pour 19 928 bénéficiaires, a été déployé en 2019 pour faire face à cette problématique. Depuis son lancement, 2302 hectares ont été cultivés, enregistrant une augmentation moyenne des rendements de 30%, grâce à l’application de nouvelles méthodes d’utilisation d’engrais telles que le placement profond de l’urée (PPU) et le micro-dosage (MD).

M. Diemé a également informé que 16 nouvelles formules d’engrais sont actuellement testées à l’échelle nationale sur 194 parcelles, avec une répartition équitable pour des cultures clés telles que l’arachide, le mil et le riz, tant en station qu’en milieu paysan. L’objectif est d’adapter ces formules à chaque région afin de maximiser la production agricole tout en préservant l’environnement.

Le directeur régional du développement rural, Casimir Adrien Sambou, a souligné l’urgence d’une transition agro-écologique. Il a indiqué que le Sénégal s’engage résolument dans cette voie pour répondre aux nouveaux défis agricoles. Cette transition, selon lui, nécessite l’utilisation de bio-fertilisants afin de protéger l’environnement tout en augmentant la production agricole.

Il a lancé un appel pressant aux producteurs locaux, les encourageant à adopter la transition agro-écologique et à utiliser des bio-fertilisants pour atteindre les objectifs d’autosuffisance alimentaire. Face à ces changements cruciaux, il est impératif que la communauté agricole sédhioise s’unisse pour surmonter ces défis et assurer la pérennité de son agriculture. La transition agro-écologique semble être la clé pour préserver l’équilibre délicat entre la productivité agricole et la préservation de l’environnement dans cette région cruciale du Sénégal.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.