Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Podor encourage l’entrepreneuriat agroécologique chez les jeunes
luzerne
Luzerne Ph illustration : DR

Podor encourage l’entrepreneuriat agroécologique chez les jeunes

Podor a récemment accueilli une initiative prometteuse visant à promouvoir l’entrepreneuriat agroécologique chez les jeunes. Lancé dimanche dernier, ce projet est orchestré par l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), un groupe de recherche influent en Afrique de l’Ouest spécialisé dans les politiques publiques agricoles et rurales.

Baptisé ‘’Jeunes entrepreneurs verts pour une communauté sénégalaise prospère et résiliente’’, ce programme bénéficie du soutien de partenaires prestigieux tels que le conseil départemental de Podor, le Secrétariat international de l’eau, et l’École des entrepreneurs du Québec. Ensemble, ces institutions s’engagent à former 40 jeunes, filles et garçons, à la réalisation de projets agroécologiques.

Lors de la cérémonie de lancement, Ousmane Sidibé, adjoint du préfet de Podor, a souligné l’importance de ce projet en tant que ‘’réponse concrète à la problématique de l’emploi des jeunes, qui se pose avec acuité au Sénégal en général, dans le département de Podor en particulier’’. En effet, le chômage des jeunes reste une question critique, et cette initiative se veut une solution innovante et durable.

Abdoul Aziz Ndiath, secrétaire général du conseil départemental de Podor, a exprimé l’ambition du projet de promouvoir l’emploi et l’employabilité des jeunes dans un contexte marqué par le changement climatique. ‘’Jeunes entrepreneurs verts pour une communauté sénégalaise prospère et résiliente’’ vise à tirer profit des ‘’énormes potentialités’’ agricoles de Podor, a-t-il précisé, en mettant en avant les richesses naturelles de la région.

Laure Tall, directrice de la recherche à l’IPAR, a expliqué que le projet soutiendra principalement des jeunes et des femmes, leur offrant une nouvelle approche pour ‘’mieux protéger les ressources naturelles, que sont l’eau et la terre’’. Cette protection est au cœur de l’agroécologie, qui prône une gestion durable et intégrée des ressources.

Nina Blanchi, chargée des programmes du Secrétariat international de l’eau, a ajouté que le projet adoptera ‘’une approche de gestion intégrée’’. Les formations seront assurées par l’École des entrepreneurs du Québec, reconnue pour son expertise en matière de développement entrepreneurial.

Ce projet représente une lueur d’espoir pour la jeunesse de Podor, offrant non seulement des perspectives d’emploi mais aussi une contribution significative à la préservation de l’environnement. À travers cette initiative, Podor pourrait bien devenir un modèle de résilience et de prospérité pour d’autres régions du Sénégal et au-delà.

Partager

Regardez aussi

pluies

Kaffrine : Les agriculteurs attendent la saison des pluies

En attendant les premières pluies de la saison, les agriculteurs de la région de Kaffrine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.