Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Le Gouverneur de Saint-Louis met en avant l’agriculture de la région
Ph : APS

Le Gouverneur de Saint-Louis met en avant l’agriculture de la région

La région de Saint-Louis, située dans le nord du Sénégal, produit annuellement 400 000 tonnes de riz, mais elle est aux prises avec de nombreuses contraintes qui entravent le développement de son secteur agricole, riche en opportunités économiques, a déclaré le gouverneur Alioune Badara Sambe lors d’une réunion vendredi dernier.

Lors de la réunion du Comité de développement régional spécial consacrée à l’examen de la situation économique de Saint-Louis et présidée par le Premier ministre Amadou Ba, en présence de plusieurs membres du gouvernement, d’élus locaux et d’acteurs du développement, le gouverneur Sambe a exprimé ses préoccupations. « Nous avons l’impression que les choses stagnent, et au cours des quatre dernières années, la production de riz s’est maintenue à 400 000 tonnes », a notamment déclaré M. Sambe à l’APS.

Le gouverneur a mis l’accent sur le potentiel de la région en matière d’agriculture irriguée, avec 100 000 hectares de terres disponibles mais non encore aménagés dans la zone de Podor. Il a souligné que 90 000 hectares sont déjà aménagés et a appelé le secteur privé à s’impliquer davantage dans le développement de ces terres et dans l’augmentation de la production de riz.

Pour accroître la production de riz, le gouverneur a également plaidé en faveur d’un soutien dans la lutte contre les oiseaux granivores, estimant que si cette bataille est remportée, la production pourrait augmenter de 30 %. Il a également suggéré d’envisager l’utilisation d’hélicoptères pour éradiquer ce fléau.

Alioune Badara Sambe a souligné la nécessité de mécaniser davantage la production pour atteindre l’autosuffisance en riz. Le gouverneur a salué les « bonnes performances » de la localité de Mpal en ce qui concerne l’agriculture pluviale cette année, malgré les défis auxquels les agriculteurs ont dû faire face. Il a également mentionné les progrès réalisés dans la région en ce qui concerne les cultures comme le mil et le sorgho. En ce qui concerne le manioc, il a plaidé pour un soutien accru pour répondre à la forte demande en provenance de la Mauritanie, soulignant que la région est abondamment pourvue en cette culture.

Abordant le secteur de l’élevage, le gouverneur Sambe a affirmé que la région de Saint-Louis possède un potentiel considérable et pourrait contribuer à réduire le lourd fardeau de la facture laitière du pays. Il a souligné l’importance des points d’eau et des puits pastoraux comme des sources de progrès pour le secteur de l’élevage, tout en appelant à la création de davantage d’infrastructures de conservation du lait.

Alioune Badara Sambe a également mentionné les opportunités réelles de développement de l’aquaculture et du tourisme dans la région, tout en appelant à un soutien renforcé pour ces deux secteurs de l’économie locale. Le gouverneur a évoqué les « belles perspectives » liées au potentiel gazier de la région, qui pourrait être exploité pour créer un parc industriel et une zone économique spéciale.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.