Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Bakel : 50 millions de francs pour soutenir l’arachide et le niébé
Ph :APS

Bakel : 50 millions de francs pour soutenir l’arachide et le niébé

Investissement de 50 millions de francs pour le développement de l’agriculture à Bakel.

Le Groupement de Recherche et de Développement Durable (GRDR) a récemment annoncé le lancement d’un ambitieux programme de développement agricole à Bakel, dans le département de la région de Tambacounda. Doté d’une enveloppe financière substantielle de 50 millions de francs CFA, ce projet vise à stimuler les filières de l’arachide et du niébé dans la région.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet PCR-SAT, qui bénéficie du soutien financier de l’Agence Française de Développement (AFD). Le programme cible spécifiquement les initiatives individuelles ou familiales ainsi que les groupements d’intérêt économiques (GIE).

Le coordonnateur du GRDR à Bakel et Matam, Assane Dionne, a souligné l’importance de cet investissement lors du lancement du programme. Selon l’APS il a déclaré : « Nous sommes ici pour partager les lignes directrices d’un appel à projets. Nous avons échangé avec les acteurs des territoires concernés du département, à savoir Bakel, Kidira, Bélé, Sinthiou Fissa Toumboura et Gathiary. »

Les financements alloués varient entre 1 million et 3 millions 500, selon M. Dionne. Il a particulièrement mis en avant l’encouragement des projets portés par les femmes et les jeunes. Ces financements sont destinés à soutenir les acteurs des filières de l’arachide et du niébé, avec des projets d’une durée allant de deux à dix mois au maximum.

« Ce sont des financements octroyés pour les acteurs des filières de l’arachide et du niébé. Ils vont de 1 million à 3 millions 500 par initiative », a-t-il précisé, mettant l’accent sur la diversité des projets pouvant être soumis.

Ce programme revêt une importance cruciale pour le développement économique de la région, offrant des opportunités aux agriculteurs locaux de renforcer leurs activités et de contribuer à la croissance durable de l’agriculture dans la région de Tambacounda. L’engagement financier substantiel de l’AFD démontre également la confiance internationale dans le potentiel de croissance de l’agriculture locale et renforce les perspectives prometteuses de la région de Bakel dans le secteur agricole.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.