Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / 60 000 tonnes d’oignons, une récolte record à Dagana
photo : DR

60 000 tonnes d’oignons, une récolte record à Dagana

Le département de Dagana, situé dans la région de Saint-Louis au nord du Sénégal, s’apprête à connaître une campagne de contre-saison prometteuse avec une production estimée à soixante mille tonnes d’oignon. C’est ce qu’a révélé Mamadou Diop, président de l’Association des producteurs d’oignon de Dagana, dans une interview accordée à l’APS.

Selon M. Diop, la superficie cultivée pour cette campagne s’étend sur plus de trois mille cinq cents hectares, couvrant les délégations de Dagana de Lansar à Bokhol, ainsi que celle du Lac de Guiers, de Mbane à Keur Momar Sarr. L’optimisme règne parmi les producteurs, qui espèrent surpasser largement les résultats de l’année précédente, marquée par des rendements mitigés.

Malgré des acquisitions d’engrais tardives par rapport à l’année précédente, la campagne se déroule bien, et les producteurs sont confiants quant à des rendements dépassant ceux de l’année écoulée. Mamadou Diop a souligné : « Nous sommes très optimistes en ce qui concerne les rendements, car on va dépasser le taux de l’année écoulée ».

Le président de l’Association a également appelé l’État du Sénégal à soutenir les producteurs dans l’adoption de nouvelles méthodes agricoles, telles que la méthode ‘goûte à goutte’, et à accompagner l’usine de transformation de poudre d’oignon entre Diama et Ross-Béthio.

M. Diop a plaidé en faveur d’un soutien continu du gouvernement dans les nouvelles campagnes agricoles, mettant en avant des méthodes plus rentables et moins coûteuses. Il a également insisté sur la nécessité de sécuriser les données pour tous les producteurs, indépendamment de leur lieu d’appartenance, afin d’avoir une vision claire des statistiques.

Lire aussi : La campagne de commercialisation des oignons se prépare à Podor

En outre, Mamadou Diop a appelé les autorités régulatrices à éviter les importations pendant la campagne pour permettre aux producteurs locaux d’écouler leurs produits. Il a souligné le risque d’impact négatif sur les bailleurs et les producteurs, en particulier en l’absence d’infrastructures telles que les chambres froides et les usines de transformation.

Le président de l’Association des producteurs d’oignons de Dagana a conclu en plaidant pour l’octroi massif de terres aux paysans afin d’augmenter les productions, offrant ainsi une solution à la migration des jeunes vers l’Europe. Il a souligné l’importance de réguler le marché agricole pour garantir des prix abordables pour tous les consommateurs locaux.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.