Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Une production céréalière estimée à 48 000 tonnes à Mbour

Une production céréalière estimée à 48 000 tonnes à Mbour

Le département de Mbour, situé à l’ouest du Sénégal, a connu une remarquable réussite agricole au cours de la campagne 2022-2023, enregistrant une production céréalière de 48 000 tonnes, selon les informations fournies par Cheikh Ndiaye, le chef du service départemental du développement rural (SDDR).

M. Ndiaye a souligné que sur un total de 64 000 hectares de terres cultivables dans le département, une variété de céréales a été plantée au cours de l’année 2022, aboutissant à cette production significative. Le mil a été cultivé sur 54 951 hectares, générant une impressionnante récolte de 41 076 tonnes. Le sorgho, sur 8 655 hectares, a produit 6 924 tonnes, tandis que le maïs, cultivé sur 560 hectares, a donné une récolte de 364 tonnes.

Une augmentation de 7% a été notée dans la production de mil par rapport à la campagne précédente, une tendance également observée pour le maïs. Ces chiffres positifs indiquent un progrès encourageant dans le secteur céréalier de la région.

En ce qui concerne l’arachide d’huilerie, M. Ndiaye a dévoilé que 21 549 hectares ont été consacrés à cette culture, aboutissant à une récolte de 13 000 tonnes. Cette diversification agricole démontre la variété des cultures pratiquées dans la région, offrant une stabilité économique à la communauté agricole locale.

L’horticulture se démarque également comme un secteur clé de développement dans le département de Mbour. M. Ndiaye a souligné la diversité des légumes produits, notamment l’oignon, la pomme de terre, le piment, les aubergines et le gombo. Cette diversification contribue non seulement à la sécurité alimentaire mais ouvre également des opportunités économiques locales.

Le responsable agricole a noté un regain d’intérêt de la population locale pour l’agriculture, en particulier dans le secteur de l’horticulture, grâce aux cas de réussite enregistrés dans l’agrobusiness. Ces succès progressifs ont inspiré de nombreuses personnes à s’engager davantage dans des activités agricoles, renforçant ainsi la base agricole de la région.

M. Ndiaye a précisé que les chiffres de l’année 2023 ne sont pas encore disponibles, mais que les services compétents travaillent activement pour les compiler. Ces données futures permettront de mieux évaluer la croissance continue du secteur agricole de Mbour et de planifier des initiatives futures pour stimuler le développement durable de la région. La réussite de la campagne 2022-2023 constitue une base solide pour renforcer la sécurité alimentaire et stimuler l’économie locale à Mbour.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.