Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Campagne agricole 2023-2024 à Kaolack : Des prévisions de rendements prometteuses malgré une commercialisation en demi-teinte
Arachide
Arachide - ph : Pixabay

Campagne agricole 2023-2024 à Kaolack : Des prévisions de rendements prometteuses malgré une commercialisation en demi-teinte

Kaolack, connu comme le poumon agricole du Sénégal, se prépare à récolter les fruits d’une campagne agricole 2023-2024 jugée prometteuse par les autorités locales. Selon le directeur régional du développement rural (DRDR), Samba Ndao Tall, les prévisions de rendements sont actuellement qualifiées de « bonnes ». Cependant, malgré ces perspectives optimistes, la campagne de commercialisation, débutée le 30 novembre dernier, semble évoluer à un rythme timide, marquée par une stabilité relative des prix et de l’offre.

S’exprimant lors d’une entrevue accordée à l’Agence de Presse Sénégalaise (APS), Samba Ndao Tall a souligné que bien que les résultats officiels des enquêtes agricoles ne soient pas encore disponibles, les signes indiquent des rendements satisfaisants. Les cultures, englobant l’arachide, le mil, le maïs, et d’autres cultures de diversification, ont bénéficié de conditions pluviométriques favorables dans la région de Kaolack, contribuant à un développement végétatif robuste.

En ce qui concerne la campagne de commercialisation, seulement 19 des 65 points de collecte agréés dans la région sont actuellement en activité. À ce jour, près de 2010 tonnes de graines d’arachide et 1810 tonnes ont été acheminées vers les huiliers nationaux, principalement la Compagnie d’exploitation des oléagineux (COPOEL) et la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS).

Un point de préoccupation notable est la lenteur apparente du processus de commercialisation sur le circuit officiel. Les exportateurs, cependant, ont montré une dynamique plus marquée en collectant 141 520 tonnes de graines d’arachide en coques destinées à l’exportation et aux circuits non officiels, atteignant ainsi leur quota.

Le circuit parallèle connaît également un regain d’intérêt, avec un nombre croissant de points de décorticage de graines d’arachide, particulièrement dans les départements de Nioro du Rip et de Kaolack. Ces points de décorticage ont traité d’énormes quantités de graines destinées à l’exportation et aux circuits non officiels, révélant une nouvelle tendance sur le marché.

En ce qui concerne les prix, le directeur régional du développement rural a mentionné que, malgré une offre et une demande équilibrées, les acheteurs se montrent sélectifs en accordant une attention particulière à la qualité des graines d’arachide. Les prix oscillent actuellement entre 300 et 350 francs CFA par kilogramme pour la variété 55/437, et entre 300 et 330 francs CFA par kilogramme pour la variété 73/63.

Les acteurs du secteur, tant les collecteurs que les vendeurs, semblent satisfaits de la dynamique du marché jusqu’à présent. Cependant, la prudence reste de mise, car la stabilité actuelle des prix pourrait être influencée par des facteurs extérieurs tels que l’évolution des conditions climatiques ou des changements sur le marché mondial des oléagineux. La clé du succès pour cette campagne agricole sera la capacité des acteurs du secteur à s’adapter rapidement à ces éventualités.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.