Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / La saison des mangues démarre lentement dans le centre et le nord du Sénégal
Mangue
Mangue - ph : Pixabay

La saison des mangues démarre lentement dans le centre et le nord du Sénégal

La campagne de récolte des mangues dans le sud et le centre du Sénégal est sur le point de commencer, avec un léger retard par rapport aux autres régions qui ont débuté il y a deux mois. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’Agriculture lors du lancement de la certification phytosanitaire des mangues destinées à l’exportation le 26 mai 2023. Toutefois, le démarrage de la campagne se fait timidement dans ces régions, selon Amadou Ndiaye Seck, directeur général de ANS Inter Export qui s’est confié à Freshplaza.

« Nous rencontrons les mêmes problèmes que les autres pays d’Afrique de l’Ouest, et nous nous attendons à suivre le même rythme que la Côte d’Ivoire et le Mali, où la campagne a déjà commencé. Les conditions climatiques n’ont pas été favorables, avec un manque de précipitations. Cela a eu un impact sur la productivité, et je estime que le rendement a diminué d’environ un tiers. » indique t’il à Freshplaza.

« Cela dit, nous prévoyons d’exporter un volume supérieur à celui de l’année dernière, qui était exceptionnellement faible, et nous prévoyons d’atteindre un pic de production en juillet, grâce notamment à l’augmentation des superficies dédiées à la culture de la mangue. »

En plus des conditions climatiques défavorables et de la sécheresse, l’industrie de la mangue en Afrique de l’Ouest a été touchée par les mouches des fruits. Cependant, selon M. Seck, l’impact au Sénégal a été atténué : « Le ministère de l’Agriculture, et plus précisément sa direction de la protection des végétaux, nous a apporté son soutien en amont pour traiter les vergers et mettre en place un système de surveillance et d’alerte contre les mouches des fruits. De ce point de vue, le problème est maîtrisé au Sénégal et la qualité des mangues est satisfaisante. »

Toujours selon la même source, M. Seck, le marché de la mangue sénégalaise connaît un développement soutenu avec une forte demande, notamment de la part de l’Europe et du Maroc. « Encore cette année, la demande est élevée, en particulier de la part de l’Europe et du Maroc. Nos calendriers d’exportation commencent alors que d’autres origines concurrentes, telles que le Mali et la Gambie, achèvent les leurs. »

Selon M. Seck, la position favorable du Sénégal sur le marché de la mangue se traduit par des prix plus élevés cette année : « Chez ANS Inter Export, nous avons déjà convenu avec nos clients, l’année dernière, d’une augmentation de 15 % des prix pour les expéditions de cette saison. »

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.