Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Riziculture : Le PADEF-EJ se penche sur les réalisations à Niandane
Riz
Riz Ph : DR

Riziculture : Le PADEF-EJ se penche sur les réalisations à Niandane

Chaîne de valeur riz : Le PADEF-EJ et son coordinateur évaluent les réalisations à Niandane.

Le coordonnateur du Projet d’Appui au Développement de l’Entreprenariat Féminin et de l’Emploi des Jeunes (PADEF-EJ), Mame Thierno Guèye, a récemment mis en lumière l’impact économique et social du Projet de Développement de la Chaîne de Valeur Riz-Sénégal (PDCVR) à Niandane, une commune située dans le département de Podor, région de Saint-Louis, au nord du Sénégal.

M. Guèye a partagé ses réflexions lors de la visite d’une mission de « capitalisation des réalisations des composantes +Ligne de financement islamique et développement des filières », dans les régions de Saint-Louis et Matam, qui a eu lieu mercredi dernier.

Dans le cadre du PDCVR, les femmes de Niandane, qui résident dans la cuvette de Nianga à seulement 15 kilomètres de Podor, ont bénéficié de la mise en place d’une unité de transformation du riz paddy en riz blanc. Mame Thierno Guèye a souligné à l’APS : « Il s’agit d’une usine construite sur un terrain de 3 hectares, capable de transformer trois tonnes de riz paddy par heure, pour un investissement total de 200 millions de francs CFA. Les travaux de construction sont désormais achevés. » De son côté le coordinateur du PADEF-EJ a tenu à préciser que cette infrastructure, implantée dans une zone riche en potentiel, « représente une réalisation à fort impact économique et social. »

Adama Gaye, présidente du Groupement d’Intérêt Économique (GIE) des femmes de Niandane, qui est également adjointe au maire de la commune, a souligné l’engagement et le dynamisme des femmes dans diverses activités économiques et sociales. Elle a affirmé que ces femmes se distinguent notamment dans la culture du riz, la production d’oignons, de tomates, de bananes, ainsi que dans la production laitière.

Cependant, Mme Gaye a attiré l’attention sur le fait que Niandane, malgré sa position centrale dans la plus grande zone hydro-agricole de Podor, reste enclavée, en particulier pendant la saison des pluies. Elle a plaidé en faveur du bitumage de la route Boubé-Niandane-Guia, longue de 22 kilomètres, soulignant que le désenclavement de la région permettra d’évacuer la production agricole abondante.

Gris Tall Faye, sous-préfet de Thillé Boubacar, a annoncé que les travaux de bitumage débuteront au plus tard en décembre prochain, en collaboration avec la Compagnie Sahélienne d’Entreprises (CSE). La Banque Islamique de Développement (BID) a alloué au PADEF-EJ une enveloppe de 1,542 milliards de francs CFA, via l’Alliance de Crédit pour l’Épargne et la Production (ACEP) et le Crédit Mutuel du Sénégal (CMS), a informé Meissa Aw, chef de projet à la BID. Meissa Aw a précisé : « La particularité du financement islamique réside dans le fait que des biens matériels sont octroyés, plutôt que de l’argent, conformément aux préceptes islamiques enseignés par la religion. »

Auparavant, la mission avait visité des entrepôts de stockage construits par le PADEF-EJ à Mboundoum Barrage, dans le département de Dagana, avant de poursuivre sa tournée dans la région de Matam pour des activités similaires.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.