Accueil / Actualités / Actu internationales / Riz : En Afrique subsaharienne les importations sont en baisse pour 2023
Riziculture
Riziculture - ph : DR

Riz : En Afrique subsaharienne les importations sont en baisse pour 2023

En Afrique subsaharienne les prévisions d’importations de riz pour l’année 2023 suscitent l’attention.

Selon les données fournies par l’Observatoire des statistiques internationales sur le riz (Osiriz) dans son dernier rapport sur le marché de cette céréale, il est prévu que ces importations atteignent 17,7 millions de tonnes. Cela représente une réduction d’un million de tonnes par rapport à l’année précédente.

Cette diminution significative des importations de riz dans la région s’explique par une demande moindre pour cette céréale importée. Cette tendance s’inscrit dans un contexte marqué par l’amélioration des perspectives locales en matière de récolte et une abondance des réserves de riz dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne.

Lire aussi : 8 pays africains vont participer à un méga projet rizicole porté par la Corée du Sud.

Au Sénégal, par exemple, les chiffres prévisionnels indiquent une contraction des achats de riz, passant de 1,9 million de tonnes à 1,4 million de tonnes. En revanche, le Nigeria devrait observer une augmentation de ses importations, avec une hausse estimée à 200 000 tonnes, atteignant ainsi un total de 2,6 millions de tonnes. Quant à la Côte d’Ivoire, les importations de riz devraient stagner à 2 millions de tonnes.

Cette évolution des importations de riz dans la région reflète les dynamiques changeantes du marché céréalier en Afrique subsaharienne et met en lumière l’importance croissante de la production locale de riz dans de nombreux pays de la région.

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.