Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / A Podor, la construction de structures de stockage pour le gombo se fait attendre
gombo
Gombo - Ph : Pxhere

A Podor, la construction de structures de stockage pour le gombo se fait attendre

Podor : Appel pressant à la construction d’installations pour la conservation du Gombo.

Podor, au nord du Sénégal, fait face à une nécessité pressante : la construction de structures de stockage pour préserver les récoltes de gombo. C’est l’appel vibrant lancé par Houlimata Ly, présidente du groupement des femmes d’Ouro Mahdiou, dans la commune de Guédé Village, lors de la première journée de la campagne hivernale.

Lors de cette journée inaugurale, les femmes d’Ouro Madhiou ont mis en lumière un terrain de cinq hectares dédié à la culture du gombo. Houlimata Ly, qui fut autrefois à la tête de l’Union des jeunes agriculteurs de Koyli Wirndé (UJAK), a souligné que la culture du gombo ne cesse de prendre de l’ampleur dans le département de Podor.

Elle a précisé que cette expansion est en grande partie due au soutien des autorités publiques et des ONG de développement, notamment l’ONG 3D, qui a joué un rôle majeur dans la valorisation de cette culture. Malgré des rendements importants lors de chaque campagne, le manque d’installations de conservation est un problème majeur.

Le gombo doit être récolté tous les 72 heures, et actuellement, il se vend sur le bord du champ à 200 francs CFA le kilogramme. Houlimata Ly a exprimé ses inquiétudes : « Avec des récoltes fréquentes, si nous ne disposons pas d’installations de conservation, nous risquons de perdre nos précieuses récoltes en les laissant pourrir entre nos mains. »

Cette préoccupation est partagée par Silèye Thiène, président départemental des producteurs de la filière gombo de Podor, qui est venu apporter son soutien aux productrices d’Ouro Mahdiou. Il a souligné que le gombo est cultivé tout au long de l’année dans le département de Podor, avec des rendements importants pendant la saison sèche, atteignant jusqu’à huit tonnes par hectare même en période hivernale. Il a appelé à une facilitation accrue de l’acquisition d’intrants et de matériel agricole pour les producteurs.

Partager

Regardez aussi

pesticides senegal

Un usage excessif des pesticides au Sénégal ?

Le Sénégal se trouve au cœur d’une problématique environnementale et sanitaire préoccupante avec l’utilisation annuelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.