Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / La résilience climatique pour la riziculture au Sénégal objet d’un projet de 14 millions de dollars
Riz
Riz Ph : DR

La résilience climatique pour la riziculture au Sénégal objet d’un projet de 14 millions de dollars

Lancement d’un ambitieux projet de résilience climatique pour la riziculture au Sénégal.

Avec l’objectif d’accroître la résilience de la production rizicole aux changements climatiques en Afrique de l’Ouest, le projet d’intensification de la production rizicole résiliente au climat (RICOWAS) a été officiellement lancé au Sénégal. Le coup d’envoi de cette initiative majeure a été donné dans les locaux du ministère de l’Agriculture, de l’Équipement rural et de la Souveraineté alimentaire, à Diamniadio.

Le projet, qui opère dans 14 pays d’Afrique de l’Ouest, vise à transformer la production rizicole en une force résiliente face aux défis posés par les changements climatiques. L’Agence nationale de conseil agricole et rural (ANCAR) a été choisie comme entité responsable de la mise en œuvre du projet au Sénégal.

Mariama Dramé, directrice de l’ANCAR, a expliqué que le projet, financé à hauteur de 14 millions de dollars par le Fonds d’adaptation climatique, s’étendra sur une période de quatre ans. L’objectif est de parvenir à une autosuffisance en riz en mettant en œuvre des approches novatrices axées sur la résilience aux changements climatiques.

Dans le cadre de ce projet, l’ANCAR collaborera avec l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de la riziculture, ainsi qu’avec les institutions de recherche et les producteurs. Les dernières technologies identifiées, telles que le système de riziculture intensive, les unités de pépinières et de compostage, seront partagées avec les producteurs afin d’améliorer les pratiques agricoles.

Mariama Dramé a souligné que l’ANCAR accompagnera également les acteurs dans le développement institutionnel et la gouvernance du système. Cet accompagnement vise à permettre aux producteurs d’accéder de manière durable aux technologies, tout en renforçant leurs capacités techniques pour maîtriser les bonnes pratiques agricoles résilientes aux changements climatiques.

Un aspect clé de ce projet est l’implication des producteurs eux-mêmes. Ousseynou Ndiaye, un des participants à la rencontre de l’ANCAR, a exprimé sa satisfaction quant à la mise en œuvre du projet. Selon lui, cette initiative « permettra d’augmenter les rendements et de booster la productivité rizicole ». Il a souligné que, malgré des terres et des semences similaires, le défi du changement climatique est maintenant pris en compte dans la quête d’autosuffisance alimentaire.

Ndiaye a également souligné l’opportunité pour les producteurs de diversifier leurs activités économiques grâce à une plateforme de communication et d’échange de connaissances. Cette plateforme facilitera la collaboration entre divers groupes d’acteurs d’Afrique de l’Ouest et au-delà, ouvrant ainsi la voie à des opportunités économiques plus larges dans la chaîne de valeur rizicole.

Lire aussi : Vers l’autosuffisance en riz à Matam

Le lancement du projet RICOWAS marque un pas significatif vers une agriculture plus résiliente et durable au Sénégal, ouvrant la voie à des pratiques agricoles innovantes et adaptées aux réalités changeantes du climat. Ce projet, d’une envergure régionale, promet de renforcer la sécurité alimentaire, d’améliorer les conditions de vie des agriculteurs et de contribuer de manière significative à la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques sur la riziculture en Afrique de l’Ouest.

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.