Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / La production sénégalaise de fruits et légumes atteint les 1,6 million de tonnes
Photo : Pixabay

La production sénégalaise de fruits et légumes atteint les 1,6 million de tonnes

Le Sénégal enregistre une hausse de la production de fruits et légumes : près de 700 tonnes de plus en 11 ans.

La production horticole au Sénégal a connu une croissance remarquable au cours de la dernière décennie, selon les informations fournies par le directeur de l’horticulture, Macoumba Diouf. Entre 2012 et 2023, la production de fruits et légumes a augmenté de manière significative, passant de 905 000 tonnes à 1,6 million de tonnes, soit une augmentation d’environ 700 tonnes.

Les données révèlent également une augmentation impressionnante des exportations sénégalaises de fruits et légumes au cours de la même période. Les exportations ont grimpé de 56 000 tonnes en 2012 à 120 000 tonnes en 2023, indiquant une demande croissante sur les marchés internationaux pour les produits horticoles sénégalais.

Macoumba Diouf a partagé ces chiffres encourageants lors d’une réunion de la Société d’exploitation du marché d’intérêt national et de la gare des gros porteurs (SEMIG) avec les acteurs clés du secteur, notamment les horticulteurs, les commerçants et les transporteurs. La rencontre s’est déroulée à Diamniadio (ouest), où les discussions ont porté sur les récents développements du sous-secteur horticole.

Selon le directeur de l’horticulture, cette augmentation de la production a également entraîné une création d’emplois significative dans le secteur de l’horticulture. Les acteurs du domaine ont bénéficié de cette croissance, contribuant ainsi à l’amélioration de l’économie locale.

Macoumba Diouf a souligné que l’augmentation de la production horticole sénégalaise a été principalement axée sur la satisfaction des besoins du marché intérieur. Une part importante de la production est destinée à l’approvisionnement du marché sénégalais, répondant ainsi à la demande croissante des consommateurs locaux.

Le directeur de l’horticulture a exprimé son optimisme quant à l’avenir du sous-secteur horticole, qualifiant la situation actuelle de très encourageante. « Les productions horticoles ont atteint, de 2012 à maintenant, des niveaux jamais égalés », a-t-il déclaré.

Cette croissance exponentielle du secteur a également bénéficié d’investissements significatifs dans de nouvelles infrastructures. Le marché d’intérêt national et la gare des gros porteurs, construits à Diamniadio avec un investissement de 55 milliards de francs CFA, offrent une capacité de stockage de 15 000 tonnes sur un espace de 33 hectares. Ces installations jouent un rôle essentiel dans le stockage et la conservation des fruits et légumes provenant du Sénégal et de l’étranger vers Dakar.

Afin de faciliter le transport des produits horticoles, les gros porteurs sont désormais tenus de décharger leur cargaison au marché d’intérêt national de Diamniadio, conformément à un arrêté du gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall. Ces nouvelles infrastructures sont ainsi un élément clé du soutien à la croissance continue du secteur horticole au Sénégal.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.