Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Baisse des prix des engrais : une bouffée d’air pour l’agriculture sénégalaise
Engrais
Engrais - ph : DR

Baisse des prix des engrais : une bouffée d’air pour l’agriculture sénégalaise

Une bonne nouvelle pour les agriculteurs sénégalais : Mabouba Diagne, ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et de l’Elevage, a annoncé une baisse significative des prix des engrais pour la campagne agricole 2024-2025. Cette décision, révélée lors du Conseil d’administration du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), marque une réduction de plus de 22 % sur le coût des engrais, avec une réduction spécifique de 19 % pour la filière tomate.

Le CNCR a joué un rôle crucial dans cette baisse, en participant activement aux préparatifs et à la sélection des fournisseurs d’engrais. « Grâce à cette collaboration, nous avons pu réduire le prix des engrais de manière significative cette année », a déclaré le ministre Diagne. Il a également souligné l’augmentation du budget des intrants, qui atteint désormais 120 milliards FCFA, permettant non seulement de réduire les prix, mais aussi d’augmenter la quantité disponible de 35 000 tonnes supplémentaires.

Cette baisse des prix résulte d’une étroite coopération entre le CNCR, le ministère de l’Agriculture et le ministère des Forces armées. Diagne a précisé que des stratégies avaient été élaborées pour accroître la disponibilité du phosphate, avec une distribution gratuite de 35 000 tonnes de phosphate aux producteurs. « Le gouvernement a fait des efforts considérables pour alléger les charges des acteurs agricoles », a-t-il affirmé.

Lors de son discours, le ministre a réitéré l’importance pour tous les Sénégalais de contribuer à l’effort de travail national, soulignant que le pays importe actuellement pour 1070 milliards FCFA de denrées alimentaires, contre un budget national de 7042 milliards FCFA. Ces chiffres mettent en évidence la nécessité de parvenir à la souveraineté alimentaire, un objectif clé des nouvelles autorités pour réduire la dépendance du Sénégal aux importations de produits essentiels comme le riz, le blé, l’huile, le lait, le sucre, ainsi que les fruits et légumes.

Pour renforcer cette démarche, le gouvernement prévoit d’organiser une « journée de réflexion » avec les banques, les producteurs et les opérateurs, en collaboration avec la banque centrale. Cette journée vise à discuter des moyens d’accompagner financièrement le secteur agricole. « J’ai déjà rédigé une correspondance aux 30 banques du Sénégal et aux institutions de microfinance pour organiser cette journée », a confirmé le ministre Diagne.

Lire aussi : Matam : 1500 ha de périmètres irrigués abandonnés vont être relancés

Nazirou Sall, président du conseil d’administration du CNCR, a salué cette initiative et les efforts des pouvoirs publics ayant conduit à la réduction des prix des engrais. Il a exprimé son engagement à soutenir le gouvernement dans l’organisation du Conseil supérieur agro-sylvo-pastoral, qui sera présidé par le chef de l’Etat, Bassirou Diomaye Faye. Sall a également évoqué la volonté de son organisation d’initier une réflexion sur le foncier agricole, en s’appuyant sur les travaux du Cadre de réflexion et d’action sur le foncier du Sénégal (CRAFS).

Cette annonce de baisse des prix des engrais constitue une avancée majeure pour le secteur agricole sénégalais, en facilitant l’accès aux intrants pour les agriculteurs et en renforçant les efforts vers une souveraineté alimentaire durable.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.