Accueil / Actualités / Actu internationales / En Afrique de l’Ouest, 42 millions de personnes sont confrontées à une grave crise alimentaire
Photo : Pixabay

En Afrique de l’Ouest, 42 millions de personnes sont confrontées à une grave crise alimentaire

Crise Alimentaire et Nutritionnelle en Afrique de l’Ouest : Plus de 42 Millions de Personnes en Danger

Selon les dernières données révélées par Alain Sy Traoré, directeur de l’agriculture et du développement rural de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), plus de 42 millions de personnes sont actuellement confrontées à une grave crise alimentaire et nutritionnelle dans la région.

Lors d’un atelier de concertation pour la coordination avec les dispositifs nationaux en charge de la réponse humanitaire internationale à la crise alimentaire et nutritionnelle 2023, M. Sy a souligné l’ampleur alarmante de la situation. Il a également mentionné que près de 100 millions d’autres personnes se trouvent dans une situation de vulnérabilité dans la même zone géographique.

Le directeur de la CEDEAO a évoqué les divers facteurs qui ont exacerbé la crise, notamment les chocs conjoncturels tels que la pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, ainsi que les problèmes climatiques.

Néanmoins, M. Sy a tenu à saluer les efforts déployés par les États membres de la CEDEAO pour développer des plans de riposte à la crise, en se concentrant sur les zones où l’intervention de la Commission est nécessaire.

Le représentant du ministre de l’agriculture, de l’équipement rural et de la souveraineté alimentaire du Sénégal, Mouhamadou Lamine Dia, a également souligné les progrès réalisés grâce à la Réserve régionale de sécurité alimentaire. Il a précisé que cette réserve renforcée permettra bientôt d’intervenir en Mauritanie, en Gambie et au Sénégal, dans le sous-espace appelé Ouest Atlantique.

Cependant, tous les participants à l’atelier ont été unanimes pour reconnaître que la mobilisation des ressources des États et de la communauté internationale est essentielle pour sortir de cette situation particulièrement difficile cette année.

L’atelier, qui a rassemblé plusieurs institutions nationales et internationales ainsi qu’une cinquantaine de représentants des États membres de la CEDEAO et de consultants, prend fin ce mardi. La crise alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest demeure une préoccupation majeure, nécessitant une action concertée et immédiate pour atténuer les souffrances des millions de personnes touchées par cette situation critique.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.