Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / La BAD investit 87 millions d’euros pour l’Agropole Nord du Sénégal
Photo : toutinfo

La BAD investit 87 millions d’euros pour l’Agropole Nord du Sénégal

La Banque africaine de développement investit 87 millions d’euros dans l’Agropole Nord du Sénégal pour stimuler le développement agro-industriel.

La Banque africaine de développement (BAD) a récemment approuvé un prêt de 86,89 millions d’euros en faveur du Sénégal pour la mise en œuvre du projet Agropole Nord. Cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Sénégal Émergent à l’horizon 2025, vise à développer une zone de transformation agro-industrielle dans le nord du pays.

La contribution financière de la BAD représente 30,7 % du coût total du projet, estimé à environ 283,05 millions d’euros. D’autres partenaires, tels que la Banque islamique de développement, la Banque ouest-africaine de développement, Sponsor Dette et Sponsor Equity, contribuent également à la réalisation de ce projet ambitieux.

L’objectif principal de l’Agropole Nord est d’améliorer les capacités de transformation industrielle des produits agro-sylvo-pastoraux et halieutiques, ainsi que des services connexes. Il vise également à accroître de manière durable les revenus et la sécurité alimentaire des ménages sénégalais. Le gouvernement sénégalais contribuera à hauteur de 5,2 % du coût total du projet.

Ce projet s’inscrit dans la continuité des Agropoles Sud et Centre, approuvées précédemment, qui couvrent les régions du sud et du centre du Sénégal. Ces agropoles ont pour mission de remplacer les importations, de renforcer l’entrepreneuriat local, et de favoriser les exportations.

Le Projet Agropole Nord, supervisé par le ministère sénégalais du Développement industriel et des Petites et moyennes industries, s’attaque spécifiquement aux régions de Louga, Matam et Saint-Louis, englobant une population d’environ 2,8 millions d’habitants. Ces régions sont connues pour leurs importantes potentialités agricoles, sylvopastorales et aquacoles.

Mohamed Chérif, représentant pays de la BAD au Sénégal, a souligné l’importance du projet en déclarant : « Le projet favorisera l’émergence de trois pôles de développement agro-industriel, facilitant la mise en réseau des acteurs des chaînes de valeur. Il servira de plateforme d’incubation multi-filières, intégrant technologies, équipements et services en faveur des PME/PMI et des organisations professionnelles agricoles. »

La mise en œuvre du projet prévoit la création de trois parcs agro-industriels de 130 à 150 hectares chacun, situés à Ogo, Bokhol et Dahra, ainsi que 14 centres d’agrégation et de services. Ces installations favoriseront la mise en réseau des acteurs des chaînes de valeur, tout en agissant sur les facteurs de fragilité liés à la migration et au changement climatique.

En termes de résultats escomptés, l’Agropole Nord devrait transformer et mettre sur le marché environ 2,12 millions de tonnes de produits agricoles à partir de la cinquième année de sa mise en œuvre. Outre son impact économique, le projet devrait générer 129 800 emplois directs et 298 800 emplois indirects dans les filières agro-sylvo-pastorales et halieutiques.

À ce jour, le portefeuille actif de la Banque africaine de développement au Sénégal comprend 35 opérations, totalisant un engagement financier de 1 380 milliards de francs CFA, soulignant l’engagement continu de la BAD envers le développement économique et social du Sénégal.

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.