Accueil / Actualités / Actu internationales / 2 000 tonnes d’engrais offerts par le Maroc auraient été détournées
Engrais
Engrais - ph : DR

2 000 tonnes d’engrais offerts par le Maroc auraient été détournées

Un scandale récemment révélé par le journal sénégalais Seneweb fait grand bruit au Sénégal. En effet, 2 000 tonnes d’engrais offerts par le Maroc auraient été détournées. Cette quantité importante de fertilisants aurait pu aider les petits agriculteurs de tout un pays.

Une enquête a été ouverte pour clarifier cette affaire qui pourrait avoir des conséquences graves si les faits sont avérés. La Toile s’enflamme au Sénégal et certains commentaires s’interrogent sur les mesures d’accompagnement et d’encadrement des dons d’engrais.

Un internaute a déclaré que l’État du Sénégal devrait auditer toute la filière engrais des offres de marchés publics à l’utilisateur paysan et impliquer tous les services techniques compétents. Il suggère également de procéder à un programme conséquent de restauration de la capacité productive des sols agricoles avant de subventionner les engrais. L’auteur de ce commentaire préconise également de mobiliser des financements appropriés pour subventionner les engrais tout en limitant les malversations inhérentes à cette filière.

Il est important de mettre les bonnes personnes aux instances de décision, tant au niveau ministériel qu’au niveau des services techniques, sans clientélisme politique. L’État a déjà investi énormément dans le secteur de l’agriculture sans atteindre pleinement les objectifs de développement agricole. Cette affaire pourrait laisser croire que le Président Macky Sall et le roi Mohammed VI ont été floués dans cette affaire d’engrais.

Seneweb a cité la gendarmerie de Kaolack dans son article, mais certains commentaires ont reproché au journal d’être à l’origine de cette affaire. Il est pourtant important de soulever ces questions pour assainir le réseau d’acquisition et de distribution des engrais au Sénégal. Si la filière semencière est de nouveau bien maîtrisée et que la terre est restaurée, alors les bases d’une souveraineté alimentaire sont lancées.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.