Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Tambacounda : Près de 4000 hectares de maïs cultivés dans le cadre du programme de souveraineté alimentaire
Sénégal : Hausse du prix du kilogramme de maïs
Mais - ph : AIP

Tambacounda : Près de 4000 hectares de maïs cultivés dans le cadre du programme de souveraineté alimentaire

Explosion de la culture du maïs dans la région de Tambacounda : Vers l’autosuffisance alimentaire.

Dans le cadre d’un ambitieux programme de souveraineté alimentaire lancé par le gouvernement, la région de Tambacounda au Sénégal a vu près de 4000 hectares de maïs être cultivés cette année. L’annonce a été faite par Pape Banda Dièye, président du sous-collège de l’interprofession de la filière maïs des régions de Tambacounda et de Kédougou.

M. Dièye a souligné l’impact positif de ce programme sur la filière maïs, notant que l’interprofession, qui n’a vu le jour que récemment, a bénéficié d’un soutien considérable de l’État cette année. « À l’arrivée, c’est presque 4000 hectares de maïs hybride qui ont été ensemencés dans la région », a-t-il déclaré lors d’une mission d’évaluation menée par le ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire.

Il a également exprimé son optimisme quant à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire en maïs grâce à ce programme continu. « Nous produisons déjà entre 600 et 650 mille tonnes de maïs par an au Sénégal. Donc, avec cet hivernage, s’il continue à pleuvoir, nous espérons récolter jusqu’à 800 mille tonnes », a-t-il déclaré, saluant les producteurs sénégalais qui ont embrassé le projet maïs hybride.

« Les producteurs sénégalais se sont appropriés le projet maïs hybride », s’est-il réjoui. « Des personnes qui n’avaient pas l’habitude de cultiver du maïs se sont lancées dans la culture du maïs hybride cet hivernage. Il y avait une très bonne communication, en plus le maïs hybride nous donne des rendements très satisfaisants et cela permettra d’augmenter nos revenus », a ajouté M. Diéye, qui est à la fois producteur et maire de la commune de Tambacounda.

En ce qui concerne la situation phytosanitaire, il a souligné que la chenille légionnaire, qui commençait à menacer les champs, a été maîtrisée grâce aux interventions des services compétents. Cette réussite dans la culture du maïs est une étape significative vers l’atteinte des objectifs de sécurité alimentaire du Sénégal.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.