Accueil / Actualités / Actu internationales / Crise des oignons au Sénégal : Le Gouvernement annonce l’importation de 14 000 tonnes
photo : DR

Crise des oignons au Sénégal : Le Gouvernement annonce l’importation de 14 000 tonnes

Face à la pénurie d’oignons, le Sénégal opte pour des importations massives.

Le Sénégal s’apprête à importer 14 000 tonnes d’oignons entre le 11 et le 25 août afin de répondre à la situation de pénurie qui sévit actuellement pour ce produit alimentaire essentiel. Cette mesure a été annoncée par Abdou Karim Fofana, le ministre du Commerce, de la Consommation et des Petites et Moyennes Entreprises.

Selon un communiqué émanant du service de communication de son ministère, Abdou Karim Fofana a déclaré que 7 000 tonnes d’oignons seront livrées le 11 août, suivies d’une autre tranche de 7 000 tonnes d’ici le 25 août. Ces importations visent à stabiliser le marché de l’oignon au Sénégal.

Le ministre a souligné que cette situation de pénurie est un phénomène cyclique qui touche plusieurs produits alimentaires, dont le sucre et le riz. Il a attribué la hausse des prix de l’oignon à des pratiques spéculatives. La semaine passée, 2 500 tonnes d’oignons avaient déjà été importées pour atténuer la pénurie.

Abordant la situation du riz, le ministre a indiqué que malgré la suspension des exportations de riz par l’Inde en raison des inondations et des impacts des changements climatiques sur la production, le Sénégal parvient à obtenir des quotas de riz grâce à ses bonnes relations diplomatiques avec l’Inde.

Abdou Karim Fofana a partagé ces informations lors de son intervention dans l’émission ‘Pencoo’ sur RFM, ce vendredi. Il a expliqué que les récoltes ont été sévèrement touchées par les changements climatiques, conduisant à une réduction significative de la production de riz en Inde, ce qui a entraîné la suspension des exportations. Cette situation est similaire pour la production d’oignons.

En 2012, la production d’oignons au Sénégal était de 200 000 tonnes, mais elle a depuis augmenté pour atteindre 400 000 tonnes par an, selon le ministre Fofana. Bien que cette quantité dépasse largement les besoins nationaux, le pays continue de faire face à un manque d’infrastructures de stockage pour ses produits agricoles.

En attendant la prochaine saison de récolte prévue pour janvier au Sénégal, des importations d’oignons ont été autorisées pour faire face à la pénurie actuelle. Avec la collaboration des ministères de l’Agriculture et des Affaires étrangères, le ministre Fofana a assuré que la situation se normalisera avant la célébration du Magal en septembre.

La rareté des oignons a entraîné une augmentation considérable des prix de ce produit largement consommé par les ménages.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.