Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Un officiel souligne l’enjeu de la modernisation de l’agriculture sénégalaise
Ph : APS

Un officiel souligne l’enjeu de la modernisation de l’agriculture sénégalaise

Samedi dernier, lors d’un panel sur l’agriculture organisé par l’ONG ONE Campaign, Serigne Cissé, le responsable de la formation professionnelle agricole au ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, a plaidé en faveur d’une modernisation de l’agriculture sénégalaise pour attirer davantage les jeunes.

Selon M. Cissé, la clé pour susciter l’intérêt des jeunes pour l’agriculture réside dans la modernisation du secteur. « Pour attirer les jeunes, nous devons moderniser l’agriculture à travers sa mécanisation, sa digitalisation et de nombreux investissements », a-t-il souligné, ajoutant que les jeunes d’aujourd’hui ne sont plus disposés à pratiquer l’agriculture de la même manière que leurs prédécesseurs.

Le responsable de la formation professionnelle agricole a également insisté sur l’importance de montrer aux jeunes des exemples concrets de réussite dans le domaine de l’agriculture. Il a appelé à des discussions sur les politiques publiques adéquates pour anticiper des mesures résilientes qui rassurent les jeunes, soulignant que l’absence de telles mesures pourrait pousser les jeunes à des choix extrêmes.

L’initiative de ONE Campaign, qui vise à créer une plateforme de discussions et d’échanges trimestrielle sur les questions de développement, a été saluée par M. Cissé. Il a affirmé que cette rencontre répond parfaitement aux objectifs de souveraineté alimentaire fixés par son ministère.

Selon les statistiques de l’Agence nationale des statistiques et de la démographie (ANSD), les jeunes représentent plus de 5 millions, soit 28,8% de la population au Sénégal. Cependant, un rapport de l’Office national de formation professionnelle (ONFP) cité par M. Cissé indique que seulement 12% des jeunes possèdent une qualification professionnelle dans le pays, la plupart ayant suivi des formations académiques.

Face à cette réalité, le responsable de la formation professionnelle agricole a appelé les jeunes à se former, soulignant que le ministère de l’Agriculture a placé de grands espoirs dans cette jeunesse. Il a indiqué l’existence de seize centres de formation dans les métiers agricoles au Sénégal.

Samba Fall, Directeur de la promotion de l’entrepreneuriat au ministère de la Jeunesse, a également souligné le potentiel de l’agriculture comme source majeure d’emplois pour les jeunes au Sénégal et en Afrique. Il a encouragé l’initiative de ONE Campaign, estimant qu’elle favorise la collaboration entre les acteurs du secteur agricole, le gouvernement, la société civile et les ONG pour trouver des solutions innovantes.

Amadou Mactar Mbodj du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) a appelé à la mutualisation des efforts et à la mobilisation des énergies entre les différentes initiatives, tout en soulignant l’importance d’écouter attentivement la voix des jeunes pour garantir le succès des politiques envisagées.

Le panel a mis en lumière la nécessité pressante de moderniser l’agriculture sénégalaise pour répondre aux aspirations des jeunes, tout en soulignant le rôle crucial de la formation et de la collaboration entre les différentes parties prenantes pour assurer le succès de cette transition.

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.