Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc renforce sa coopération sud-sud avec le Gabon
Photo : AgriMaroc.ma

Le Maroc renforce sa coopération sud-sud avec le Gabon

La relation étroite et stratégique entre le Maroc et le Gabon est un exemple inspirant de coopération sud-sud fondée sur la solidarité et le partage.

Depuis des décennies, ces deux pays frères ont développé des liens profonds et enrichissants dans de nombreux domaines tels que la politique, l’économie et la santé. Sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du Président Ali Bongo Ondimba, cette coopération interafricaine dynamique vise à faire du continent un pôle d’émergence compétitif.

La sécurité alimentaire est une priorité pour le Souverain, comme en témoigne la remise de 2 000 tonnes de fertilisants au profit des agriculteurs gabonais. Ce geste généreux renforce la vision panafricaine du Roi marocain et son engagement envers les pays africains frères pour assurer une sécurité alimentaire durable.

D’après le spécialiste agricole marocain AgriMaroc.ma, la coopération Sud-Sud, en particulier dans le domaine de la sécurité alimentaire, est fortement soutenue par le Roi Mohammed VI. Les relations entre le Maroc et le Gabon sont profondes, riches et empreintes d’une amitié sincère, grâce aux efforts conjoints des deux chefs d’État.

La collaboration entre les deux pays, notamment dans le secteur agricole, contribue au renforcement des capacités agricoles au Gabon, avec des programmes de formation pour les agriculteurs locaux et la mise en place de pratiques agricoles efficaces.

En conclusion, le partenariat solide et fraternel entre le Maroc et le Gabon est un modèle de coopération sud-sud qui favorise le développement et la prospérité des deux nations, tout en renforçant l’unité et la coopération au sein du continent africain.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.