Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / 23 mesures prises par le Premier Ministre du Sénégal
Bassirou Diomaye Faye
Le Président Bassirou Diomaye Faye - ph : DR

23 mesures prises par le Premier Ministre du Sénégal

Ousmane Sonko, depuis sa récente nomination au poste de Premier ministre du Sénégal, a clairement indiqué que l’agriculture serait au cœur de son mandat. Un mois seulement après avoir pris ses fonctions, il a annoncé lors d’un conseil interministériel un ensemble de 23 mesures destinées à booster la campagne agricole 2024-2025. Ces initiatives viennent souligner l’importance capitale que revêt ce secteur, contributeur à hauteur de 15% au PIB national selon les dernières statistiques de la Banque mondiale.

Le Premier ministre a chargé Mabouba Diagne, ministre de l’Agriculture, de la gestion et de la résolution immédiate des dettes de l’État envers les fournisseurs d’engrais, de produits phytosanitaires et de semences. Cette directive vise à fluidifier les opérations et à assurer une distribution efficace et équitable des intrants nécessaires aux agriculteurs.

Dans une démarche de rigueur et de transparence, Sonko a également exigé que le processus de distribution des intrants soit surveillé de près afin d’éviter toute forme de détournement. « J’engage M. le ministre chargé de l’Agriculture à assurer la mise en place des intrants dans des conditions de strictes transparences auprès des réels ayant droits en veillant à identifier et à sanctionner tout détournement », a-t-il déclaré, soulignant la nécessité d’un contrôle efficace et juste.

En outre, pour garantir que cette distribution se déroule sans encombre, une « cellule logistique militaire » va être mise en place au sein du ministère des Forces armées. Cette initiative témoigne de la volonté du gouvernement de mobiliser toutes les ressources nécessaires, y compris militaires, pour soutenir le secteur agricole.

Ces mesures, audacieuses et décisives, montrent clairement que le Premier ministre Sonko entend faire de l’agriculture non seulement un pilier du développement économique au Sénégal, mais également un véritable moteur de la croissance. Elles sont accueillies avec un optimisme prudent par les acteurs du secteur, qui attendent désormais de voir ces promesses se transformer en actions concrètes bénéfiques pour tous les Sénégalais.

En plaçant l’agriculture au centre de l’action gouvernementale, le Premier ministre espère impulser une nouvelle dynamique économique et réduire la dépendance du pays aux importations alimentaires, tout en améliorant la vie des millions de citoyens qui dépendent directement de l’agriculture pour leur subsistance. Les mois à venir seront donc cruciaux pour évaluer l’impact réel de ces mesures sur le terrain.

Partager

Regardez aussi

pesticides senegal

Un usage excessif des pesticides au Sénégal ?

Le Sénégal se trouve au cœur d’une problématique environnementale et sanitaire préoccupante avec l’utilisation annuelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.