Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Les agriculteurs encouragés à adopter les récépissés d’entrepôt pour dynamiser la commercialisation agricole
Ph : APS

Les agriculteurs encouragés à adopter les récépissés d’entrepôt pour dynamiser la commercialisation agricole

Mission de sensibilisation de l’ORSRE à Tambacounda.

Des agents de l’Organe de régulation du système de récépissé d’entrepôt de marchandises au Sénégal (ORSRE) ont entrepris une mission de sensibilisation à Tambacounda, dans l’est du pays, visant à informer et encourager les agriculteurs locaux sur les avantages offerts par cette institution publique. L’objectif principal de cette initiative est de promouvoir l’utilisation des récépissés d’entrepôt pour stimuler la commercialisation des produits agricoles.

Le Sénégal s’est doté de l’ORSRE comme un outil essentiel pour faciliter la commercialisation des productions agricoles. Les agents de l’ORSRE ont rappelé aux agriculteurs présents que le système de récépissé d’entrepôt n’est pas seulement un document administratif, mais également un levier financier permettant aux producteurs d’obtenir des fonds auprès des institutions partenaires de l’ORSRE.

Ibrahima Badji, chef de la mission de l’organe public à Tambacounda, a souligné l’importance du récépissé d’entrepôt en tant qu’instrument de levée de fonds et de garantie, précisant que cette opportunité n’était pas disponible avant la création de l’ORSRE en 2017. Avant cette date, les agriculteurs étaient privés de la possibilité de sécuriser leurs productions et de lever des fonds pour soutenir leur activité.

Bien que des progrès aient été réalisés en matière de stockage des produits agricoles au Sénégal, d’importants besoins subsistent, comme l’a souligné M. Badji. Dans cette optique, l’ORSRE a pour mission de sensibiliser les producteurs afin qu’ils comprennent et adoptent les récépissés d’entrepôt. À ce jour, quarante entrepôts ont déjà été agréés dans les régions de l’est et du centre du pays, bénéficiant principalement aux producteurs d’arachide et d’autres céréales.

Ibrahima Badji a également attiré l’attention des agriculteurs sur l’importance d’utiliser des entrepôts répondant aux normes de stockage afin de minimiser les pertes de récoltes. Il a souligné que le récépissé d’entrepôt offrait aux producteurs la possibilité de disposer de matières premières toute l’année, contribuant ainsi à une exploitation agricole continue.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.