Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / A Kédougou la mise en place des semences avance bien
Semences
Semences - ph : DR

A Kédougou la mise en place des semences avance bien

Kédougou enregistre un taux élevé de mise en place des semences, signalant un bon début de la campagne agricole 2023

Dans la région de Kédougou, au sud-est du pays, le taux de mise en place des semences d’arachide a atteint un impressionnant 97,68 %, avec un taux de cession de 95 %. C’est ce que révèle le rapport hebdomadaire de la direction régionale du développement rural (DRDR) publié récemment.

Selon ce rapport daté de vendredi, le processus de mise en place des intrants agricoles se déroule normalement dans la région, ce qui indique un bon début de la campagne agricole 2023. Tous les départements de Kédougou ont enregistré leurs premières pluies, ce qui est encourageant.

La direction régionale du développement rural considère que le rythme des premières précipitations enregistrées jusqu’à présent à Kédougou est normal. Les chiffres indiquent 221 mm de pluie dans la commune de Saraya, 116 mm à Sabodala, et 249,7 mm à Salémata.

Dans d’autres régions de Kédougou, on a enregistré 183,9 mm de pluie dans la commune de Dakateli, 242,8 mm dans celle d’Ethiolo, 228,5 mm dans l’arrondissement de Fongolimbi, et 209,6 mm dans la commune de Bandafassi. Kédougou elle-même a enregistré 241,2 mm de pluie.

Parallèlement, la mise en place d’autres types de semences se poursuit également. Pour le maïs, par exemple, 80 des 81 tonnes prévues ont déjà été mises en place, soit un taux de 98,77 %, avec un taux de cession de 22,94 %.

En ce qui concerne le fonio, la direction régionale du développement rural fait état d’un taux de mise en place de 18,52 % et d’un taux de cession de 66 %. Pour le sorgho, le taux de mise en place est de 40 %, tandis que le taux de cession s’élève à 48,75 %.

En ce qui concerne les différentes variétés de riz, la variété Nercia affiche un taux de mise en place de 70,71 % et un taux de cession de 49,57 %. Quant à la variété BG-90,2, elle présente un taux de mise en place de 60,19 % et un taux de cession de 72,58 %. Cependant, la variété Sahel 108 (R1) n’a pas encore été mise en place.

En ce qui concerne les engrais, l’urée a été mise en place à hauteur de 43,08 %, avec un taux de cession jugé timide de 12,75 %, selon le service régional en charge de l’agriculture. Il est à noter que la région n’a pas encore reçu de quota pour les engrais 6-20-10 et le triple 15.

Le montant des demandes de crédits de campagne dans la région de Kédougou s’élève à 124 795 000 francs CFA pour le compte de la Banque agricole (LBA), tandis que les crédits d’équipement atteignent cinq millions de francs CFA.

Malgré la validation de la distribution des quotas par département lors des comités départementaux de développement, le programme de cession de matériel agricole aux bénéficiaires n’a pas encore été exécuté.

Les cultures sont actuellement au stade de la levée pour le deuxième semis, tandis que les premiers semis ont atteint 5 à 6 feuilles. La date de l’hivernage est considérée comme normale, ce qui est une bonne nouvelle pour les agriculteurs de la région de Kédougou.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.