Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Investissement de 168 Millions FCFA : Vers un futur florissant pour les femmes de Louga
Sénégal : Hausse du prix du kilogramme de maïs
Mais - ph : AIP

Investissement de 168 Millions FCFA : Vers un futur florissant pour les femmes de Louga

Un nouveau centre commercial agricole et unité de transformation céréalière en route vers Louga.

Le Projet d’appui au développement féminin, à l’entrepreneuriat et à l’emploi des jeunes (PADEF-EJ) prévoit la création prochaine d’un centre commercial agricole ainsi qu’une unité de transformation céréalière dans la région de Louga. Ces nouvelles installations, dont le coût global est estimé à 168 millions FCFA, ont été annoncées par Seynabou Dia, responsable de la chaîne de valeur du projet, lors d’une déclaration lundi.

« Nous avons récemment inspecté deux nouvelles structures, à savoir un centre commercial agricole et une unité de transformation céréalière, toutes deux établies grâce au PADEF-EJ. Elles seront bientôt mises à la disposition des femmes de la région de Louga », a affirmé Mme Dia au micro de l’APS.

À l’issue de la visite de ces installations, Mme Dia a rapporté que « les travaux de l’unité de transformation sont achevés à 75%, tandis que le centre commercial agricole est achevé à 78% ». Elle a ajouté que ces deux projets devraient être livrés dans les deux mois à venir.

Elle a précisé que le budget alloué au centre commercial agricole s’élève à 111 millions de francs CFA, tandis que l’unité de transformation céréalière représente un investissement de 57 millions de francs CFA.

Seynabou Dia a expliqué que les bénéficiaires exclusifs de ces initiatives sont des femmes appartenant à des Groupements d’Intérêts Économiques (GIE), soigneusement sélectionnées en fonction de critères préalablement validés par un comité régional supervisé par le gouverneur de la région de Louga.

Elle a également fourni des détails sur ces nouvelles installations : « L’unité de transformation céréalière, située dans le quartier Médina Salam, comprend un espace de stockage des matières premières, une salle de transformation, une salle de conditionnement, un lieu de stockage des produits finis, un bureau pour les producteurs, un point de vente ainsi qu’un logement pour le concierge. » De même, « le centre commercial agricole, situé dans le quartier Montagne extension, est composé de 60 magasins, d’étals et d’un hall. »

Ces initiatives ont été concrétisées dans le cadre du Projet d’appui au développement féminin, à l’entrepreneuriat et à l’emploi des jeunes, un projet relevant du ministère de la Femme et financé conjointement par la Banque islamique de développement (BID) et l’État du Sénégal.

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.