Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Inde arrête ses exportations de riz blanc, le Sénégal doit s’attendre à une hausse des prix
Riz
Riz Ph : DR

L’Inde arrête ses exportations de riz blanc, le Sénégal doit s’attendre à une hausse des prix

L’Inde met fin aux exportations de riz blanc non basmati, ce qui entraînera une hausse des prix en Afrique.

Le 20 juillet, le gouvernement indien a annoncé l’interdiction des exportations de riz blanc non basmati afin de freiner l’inflation de cette denrée essentielle, étant donné que l’Inde est le principal exportateur mondial de riz. Les prix du riz ont considérablement augmenté sur le marché intérieur ces dernières semaines.

En seulement un mois, le prix du riz a augmenté de 3 % en Inde et de 11 % sur une année. Les perspectives pour les prochains mois ne sont pas encourageantes : les récentes inondations dans le nord du pays ont dévasté les champs récemment semés du Pendjab, l’une des principales régions productrices de riz. Il sera nécessaire de replanter rapidement pour sauver la saison de récolte. De plus, le phénomène climatique d’El Niño devrait entraîner des précipitations moins abondantes dans les mois à venir.

Dans le but d’éviter tout risque de pénurie et d’inflation alimentaire, en particulier à seulement 10 mois des élections législatives, le gouvernement de New Delhi a décidé d’interdire toute exportation de riz blanc non basmati. Cette mesure retire ainsi du marché 45 % des ventes du plus grand exportateur de riz, créant ainsi un véritable séisme sur le marché mondial.

En Afrique, les premiers pays touchés par cette décision seront le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo, qui sont d’importants clients de l’Inde. Ces pays devront maintenant se tourner vers la Thaïlande et le Vietnam pour s’approvisionner en riz. Cependant, les tarifs devraient rapidement augmenter dans ces pays, car la brisure de riz vietnamienne a déjà atteint son prix le plus élevé depuis 12 ans cette semaine.

Partager

Regardez aussi

ble

Un chercheur incite les agriculteurs sénégalais à cultiver du blé

Amadou Tidiane Sall, chercheur à l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), a encouragé les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.