Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Dagana : La campagne de contre-saison de riz de Moundoum menacée par des problèmes d’aménagement de terres
Riziculture
Riziculture - ph : DR

Dagana : La campagne de contre-saison de riz de Moundoum menacée par des problèmes d’aménagement de terres

Les agriculteurs de l’Union des producteurs de Moundoum, située dans le département de Dagana au nord du Sénégal, sont actuellement confrontés à une menace sérieuse qui pourrait compromettre leur campagne de contre-saison de riz. Daouda Gaye, président de cette union, a alerté sur le problème d’aménagement de leurs 3600 hectares de terres, mettant en garde contre les conséquences néfastes sur la production agricole locale.

Dans une entrevue accordée à l’Agence de Presse Sénégalaise (APS), Daouda Gaye a expliqué que l’Union de Moundoum, qui avait bénéficié d’un aménagement en 1994 d’une valeur de 34 milliards de francs CFA, craint aujourd’hui pour le succès de sa campagne de contre-saison. Cet aménagement, comprenant une station de pompage et une station de drainage, est considéré comme l’un des piliers agricoles du Sénégal.

Gaye a souligné que sur les 70 mille hectares destinés au secteur privé dans le département, seuls 15 mille ont bénéficié d’un aménagement satisfaisant, tandis que le reste nécessite une réfection urgente, dépourvu de station de drainage et de piste de production.

L’Union des producteurs de Moundoum, qui englobe sept villages, joue un rôle crucial en tant que prairie pour les éleveurs de Dakar, de Dagana et de la région située sur l’axe Keur Momar Sarr-Louga. Cette zone est également responsable de 50% des crédits octroyés par la Banque agricole, faisant de cette union l’une des principales forces de production agricole dans le pays à un moment donné.

Cependant, la situation actuelle est marquée par des défis de gestion, d’irrigation et de disponibilité des semences, conduisant certains producteurs à se tourner vers d’autres activités. Daouda Gaye a lancé un appel pressant à l’État du Sénégal, aux partenaires techniques et à d’autres intervenants pour engager des discussions dans les plus brefs délais afin de trouver des solutions et relancer la production agricole dans le département de Dagana.

Le président de l’Union des producteurs de Moundoum a exprimé ses craintes quant à une éventuelle augmentation du taux de chômage et à une sous-production si des mesures correctives ne sont pas rapidement envisagées. Face à cette menace imminente, la mobilisation des acteurs concernés apparaît comme une nécessité cruciale pour sauvegarder l’économie agricole de la région.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.