Accueil / Actu Entreprises / La chute de la demande d’oignons laisse le marché dans l’expectative
photo : DR

La chute de la demande d’oignons laisse le marché dans l’expectative

L’industrie des oignons traverse actuellement une période de calme inhabituelle, marquée par une diminution significative de la demande. Un professionnel témoigne de la situation, soulignant que la plupart des conditionneurs connaissent une période plutôt tranquille. Alors que l’année précédente avait été marquée par des spéculations et une montée des prix, la réalité actuelle dépeint un tableau bien différent.

La demande en oignons semble être en déclin, et les exportateurs se retrouvent confrontés à une incertitude quant à la reprise du marché. Wisse observe que, malgré une légère augmentation des exportations vers le Sénégal, il demeure incertain qui prendra la relève sur le marché européen. Les niveaux de prix actuels, variant de 40 centimes pour les plus petits calibres à 45 pour les moyens, ne semblent pas propices à une augmentation des exportations à court terme.

La récente hausse des prix ne résulte pas d’une augmentation de la demande, mais plutôt d’un jeu de pouvoir malavisé, précise Wisse à Freshplaza. Cette augmentation s’est avérée être un boomerang, car les prix sont maintenant jugés excessivement élevés par rapport à la réalité du marché. Bien que la qualité supérieure puisse toujours trouver son chemin, l’envoi massif d’oignons de qualité vers l’Europe de l’Est semble improbable à court terme, étant donné que ces régions disposent déjà d’un stock considérable.

Pénurie de plus de 105 000 tonnes jusqu’à la semaine 48

La pénurie de plus de 105 000 tonnes jusqu’à la semaine 48 a certainement eu un impact, mais l’utilisation croissante du tri optique a également joué un rôle en limitant la commercialisation optimale de nombreux lots. Wisse souligne toujours à la même source qu’il y a probablement plus d’oignons disponibles qu’on ne le pense, même si la qualité globale est inférieure à celle de l’année précédente. La question qui se pose maintenant est de savoir comment le marché réagira à cette situation dans les prochains mois.

Bien que les acteurs de l’industrie aient réalisé des bénéfices appréciables avec les prix élevés, Wisse conclut en mettant en lumière que la position des Pays-Bas en tant que leader incontesté dans le domaine de l’exportation d’oignons n’a pas été particulièrement avantageuse dans ces circonstances incertaines. L’avenir de l’industrie des oignons reste donc en suspens, en attendant de voir comment le marché évoluera face à cette conjoncture complexe.

Partager

Regardez aussi

SCL recrute un(e) Responsable de la Trésorerie

La Société de Cultures Légumières  lance un appel à candidature pour le recrutement d’un(e) Responsable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.