Accueil / Actu Entreprises / Babacar Diouf, millionnaire grâce au piment
piments
Piments - ph Wikipedia

Babacar Diouf, millionnaire grâce au piment

Dans un pays où l’agriculture est souvent perçue comme une voie difficile, Babacar Diouf défie les attentes en récoltant des millions grâce à une culture pourtant modeste : le piment.

Depuis 12 ans, Babacar est plongé dans la production de légumes et de plantes oléagineuses, mais c’est dans ses champs de piment que réside sa plus grande satisfaction. Sur une petite surface d’à peine un hectare, il parvient à générer jusqu’à 15 millions de francs CFA, soit environ 23 000 euros nous apprends afrique.le360.

L’attrait pour l’agriculture gagne du terrain parmi les Sénégalais, attirés par la promesse de rendements lucratifs. Babacar Diouf incarne cette tendance avec son parcours inspirant. Il explique que la culture du piment, en particulier, est très rentable. Contrairement à d’autres cultures saisonnières, le piment permet de multiples récoltes par an, augmentant ainsi le potentiel de gains.

Le piment est un ingrédient phare de la cuisine sénégalaise, apprécié pour sa capacité à rehausser les plats. Cette demande constante sur le marché local assure à Babacar une vente rapide et profitable de sa production. En effet, un kilogramme de piment se vend à un minimum de 2.500 francs CFA selon la même source, environ 4 euros, garantissant des revenus substantiels pour les producteurs.

Cependant, le chemin vers cette réussite n’est pas sans obstacles. Babacar et ses pairs doivent surmonter des défis tels que le manque de moyens financiers, le déficit en eau et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Ces difficultés n’entament pas son ambition. Au contraire, elles renforcent sa détermination à accroître sa production.

Le rêve de Babacar est de s’étendre au-delà de son hectare actuel. « Si je peux gagner jusqu’à 15 millions de francs CFA avec une petite parcelle, imaginez ce que je pourrais réaliser avec une surface beaucoup plus vaste, » s’enthousiasme-t-il. Son appel à un retour à la terre résonne comme une invitation à exploiter les richesses agricoles du Sénégal, promettant des retombées économiques significatives pour ceux qui osent investir dans ce secteur.

L’histoire de Babacar Diouf est une preuve vivante que l’agriculture, souvent sous-estimée, peut se révéler une source de richesse et de prospérité. Pour les Sénégalais, elle symbolise l’espoir et l’opportunité de transformer la terre en un véritable trésor.

Partager

Regardez aussi

Offre d’emploi : Responsable d’exploitation agricole à Thiès

Rejoignez notre équipe en tant que Responsable d’Exploitation de Ferme Agricole. Nous sommes une ferme …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.