SenegalAgriculture Coted'IvoireAgriculture AgriMaroc
dimanche 5 février 2023
Accueil / Actu Entreprises / SONACOS : des travailleurs demandent ‘’l’arrêt immédiat’’ des exportations d’arachides
Arachide
Arachide - ph : Pixabay

SONACOS : des travailleurs demandent ‘’l’arrêt immédiat’’ des exportations d’arachides

Des travailleurs de la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS) ont réclamé l’arrêt immédiat des exportations de graines d’arachide afin de préserver la filière agricole.

Selon eux, cette situation met en péril la survie de la filière arachide au Sénégal. Les travailleurs de la SONACOS ont expliqué que les usines n’arrivent pas à réunir les 15 000 tonnes de graines d’arachide nécessaires après deux mois de collecte. Cette baisse de la production aurait engendré une baisse de l’activité de la société agroalimentaire, qui a dû réduire les effectifs.

Les travailleurs de la SONACOS ont également manifesté leur opposition à une circulaire administrative du ministère de l’Agriculture autorisant les exportations d’arachide. Selon cette circulaire, il est exceptionnellement autorisé une expédition partielle de 80 % des quantités effectivement trouvées dans les entrepôts et sites de réception des exportateurs de graines, si les exigences sanitaires et phytosanitaires sont respectées. Cette décision a été prise à la suite d’une réunion de préparation des exportations de graines d’arachide tenue le 23 décembre 2022 au ministère de l’Agriculture.

Les travailleurs de la SONACOS estiment qu’il est inacceptable d’autoriser les exportations à hauteur de 80 % du tonnage collecté par les étrangers, alors que l’industrie locale n’a pas encore collecté 10 000 tonnes. Ils dénoncent cette situation et demandent un arrêt immédiat des exportations pour préserver la filière arachide au Sénégal.

Il est important de noter que la baisse de la production d’arachide est liée à une pluviométrie excédentaire mais mal répartie dans le temps, qui a eu un impact négatif sur les cultures d’arachide durant le dernier hivernage au Sénégal. Cette situation met en péril non seulement l’activité de la société agroalimentaire, mais également celle des agriculteurs et des travailleurs de la filière arachide. Il est donc crucial de prendre des mesures pour protéger la filière arachide et assurer sa survie à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.