Accueil / Actu Entreprises / L’INRAE et l’ISRA prennent les rênes de l’Initiative TSARA pour un an
Ph : APS

L’INRAE et l’ISRA prennent les rênes de l’Initiative TSARA pour un an

L’Initiative TSARA, qui vise à transformer les systèmes alimentaires et l’agriculture en partenariat avec l’Afrique, a annoncé lors de sa seconde assemblée générale la co-présidence de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) français et de l’Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA) pour l’année à venir.

La réunion, qui s’est tenue à Saly (Mbour Ouest) sous la co-présidence de l’ARC (Afrique du Sud) et du Cirad (France), a officialisé cette décision cruciale pour la gouvernance de l’initiative en 2024. Selon le communiqué final transmis à l’APS, les dirigeants de 20 institutions de recherche et de formation africaines, deux institutions françaises, ont partagé les avancées, validé l’agenda scientifique et le plan d’action co-construits par ces équipes.

L’Initiative TSARA, lancée en mars 2022, a pour objectif de promouvoir des systèmes alimentaires productifs, résilients face au dérèglement climatique, autonomes et durables. Elle cherche à contribuer à la sécurité et à la souveraineté alimentaires, à la nutrition, à la création d’emplois de qualité, tout en préservant les ressources et la santé globale.

« Le TSARA est un partenariat entre des institutions de recherche et des universités en vue de transformer les systèmes alimentaires en cohérence avec les objectifs de souveraineté alimentaire », explique Momar Talla Seck, directeur général de l’ISRA.

L’Initiative TSARA compte 22 membres africains et français issus de 14 pays différents. À l’issue de l’assemblée générale, trois nouveaux membres ont rejoint cette collaboration prometteuse : l’AgroParisTech, l’Institut Agro (France), et l’université Gaston Berger (Sénégal). Ces nouveaux partenaires renforceront l’expertise et les capacités de l’initiative dans sa quête de transformations significatives des systèmes alimentaires.

Cette nomination conjointe de l’INRAE et de l’ISRA à la co-présidence de l’Initiative TSARA pour l’année à venir marque une étape importante dans la coopération internationale en matière de recherche agricole. Elle témoigne de l’engagement continu des acteurs français et sénégalais dans la promotion d’une agriculture durable et résiliente en Afrique. L’année 2024 s’annonce ainsi comme une période clé pour l’avancement des objectifs ambitieux de l’initiative et pour le renforcement des liens entre les institutions membres.

Partager

Regardez aussi

Arachide

Campagne de commercialisation de l’arachide au Sénégal : Un bilan mitigé selon le CNCR

La saison 2023 de la campagne de commercialisation de l’arachide au Sénégal a été marquée …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.