Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Gel des importations d’oignons au Sénégal

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale.

Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation des marchés (ARM) au Sénégal a confirmé le gel des importations d’oignons à partir du 15 février, une mesure qui restera en vigueur jusqu’en octobre. Cette décision a été prise après une visite des zones de production de la Société d’aménagement et d’exploitation des terres du Delta du fleuve Sénégal (SAED), dirigée par le directeur de l’Exploitation de l’ARM, Babacar Sembène.

La mission de l’ARM comprenait des représentants de la direction de l’Horticulture, de la délégation de la SAED de Podor, et de l’interprofession de l’Oignon du Sénégal. La présence du partenaire Nafoore Warsaaji/USAID a également été notée en prélude à l’atelier national de lancement de la campagne de commercialisation de l’oignon.

Selon Babacar Sembène, cette visite s’inscrit dans le cadre des activités de régulation du marché et vise à prendre des mesures pour garantir que la production locale ne rencontre aucun problème. La délégation a examiné plusieurs périmètres de production et a constaté une augmentation significative des emblavures, ce qui a été salué par le directeur de l’Exploitation de l’ARM.

M. Sembène, lors d’une déclaration à la presse après une réunion avec les acteurs de la filière de l’oignon dans les locaux de la SAED de Podor, a annoncé que le gel des importations d’oignons débutera ce jeudi 15 février et se poursuivra jusqu’en septembre-octobre. Cependant, la fixation du prix a été différée jusqu’à la semaine prochaine ou dans les dix jours au plus tard.

Le processus de fixation des prix se basera sur le compte d’exploitation du producteur, incluant les charges, les marges, et même celui du commerçant. Les discussions tiendront également compte du pouvoir d’achat des ménages pour déterminer un prix conseillé, différent du prix plancher, laissant aux producteurs une marge de négociation.

Babacar Sembène a souligné que les stocks d’oignons importés ont diminué, tandis que la production locale prend de l’ampleur dans les magasins. Actuellement, le prix du produit importé est de 13 000 FCFA le sac de 25 kilogrammes, soit 600 et 700 FCFA au détail, tandis que le produit local est vendu aux environs de 11 500 FCFA le sac de 40 kilogrammes, soit 300 et 350 FCFA le kilogramme dans les zones de production à Podor.

Lire aussi : La chute de la demande d’oignons laisse le marché dans l’expectative

Le président de l’interprofession de l’oignon du Sénégal (IPOS), Boubacar Sall, a souligné que les récoltes se poursuivront en raison des dates de semis et de maturité des cultures. Il a également exprimé sa gratitude envers le gouvernement pour la construction annoncée de trois centres de commercialisation d’oignons dans le département de Podor. Cette initiative vise à renforcer davantage la filière et à soutenir les producteurs locaux.

Partager

Regardez aussi

L’Intelligence Artificielle au coeur des débats lors du Cyber Africa Forum d’Abidjan

Depuis la fin de la pandémie de la covid-19, les interrogations concernant les impacts de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.