Accueil / Actu Entreprises / Formation au CNRA : Un pas crucial pour l’optimisation de la filière horticulture au Sénégal
Horticulture
Horticulture - ph : wikipedia

Formation au CNRA : Un pas crucial pour l’optimisation de la filière horticulture au Sénégal

Au Centre national de la recherche agronomique de Bambey (CNRA), une initiative novatrice est en cours pour renforcer les compétences des agriculteurs des régions de Thiès et Diourbel. Ces agriculteurs ont récemment participé à une formation intensive axée sur la manutention et la conservation des fruits et légumes, dans le cadre du Programme d’appui au Programme national d’investissement de l’agriculture du Sénégal (PAPSEN).

Le coordonnateur régional du PAPSEN, Kalidou Kane, a souligné que cette formation de cinq jours adopte une approche équilibrée entre la théorie et la pratique, visant à améliorer les performances des producteurs horticoles. « L’objectif ultime est d’assurer la pérennité de leurs exploitations et de garantir la qualité des produits », a-t-il précisé.

Le coût global de ce programme s’élève à 19 milliards de francs CFA, fruit d’une collaboration fructueuse entre le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, la coopération italienne et la coopération israélienne. Le PAPSEN a pour ambition de soutenir le développement de la filière horticole dans les régions de Thiès, Diourbel et Fatick, ainsi que de promouvoir le développement rural dans les régions de Sédhiou et Kolda.

Cette formation a rassemblé des participants venant de 19 villages de ces régions, et ils sont désormais investis d’une mission cruciale. Après avoir acquis ces connaissances approfondies, leur responsabilité consiste à transmettre ces compétences aux autres producteurs des fermes soutenues par le PAPSEN. Cette cascade de connaissances est cruciale pour garantir la qualité constante des productions et assurer leur durabilité dans le temps.

Depuis le lancement du PAPSEN en 2013, des progrès significatifs ont été réalisés dans le domaine de l’horticulture au Sénégal. Kalidou Kane a souligné que 400 hectares de fermes horticoles irriguées ont été aménagés, répartis sur 70 fermes de 5 à 10 hectares. Ces chiffres reflètent l’engagement continu du PAPSEN à moderniser et à dynamiser le secteur agricole du pays.

Cette formation au CNRA marque un tournant majeur dans la promotion de l’agriculture durable au Sénégal. Elle renforce les compétences des acteurs clés et prépare le terrain pour une expansion significative de la filière horticole. Le PAPSEN, avec sa vision à long terme, continue de jouer un rôle essentiel dans la transformation du paysage agricole sénégalais.

Partager

Regardez aussi

SCL recrute un(e) Responsable de la Trésorerie

La Société de Cultures Légumières  lance un appel à candidature pour le recrutement d’un(e) Responsable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.