Accueil / Actualités / Actu' Sénégal / Lancement prometteur de la deuxième phase du projet Jafowa pour une agriculture durable à Podor
maraichage eau
Ph : APS

Lancement prometteur de la deuxième phase du projet Jafowa pour une agriculture durable à Podor

Ce vendredi, la deuxième phase du « Projet de transition agro-écologie (TAE) le long de la Vallée du fleuve Sénégal », connu sous le nom de « Jafowa », a été officiellement lancée à Podor. La cérémonie a été présidée par l’adjoint au préfet de Podor, Ousmane Sidibé, marquant une étape cruciale dans la promotion de pratiques agricoles durables dans la région.

Le projet est dirigé par la Fédération des organisations non gouvernementales au Sénégal (FONGS) au profit de huit cents exploitations familiales affiliées à deux organisations paysannes du département. La deuxième phase de Jafowa, qui se déroulera de janvier 2024 à juin 2026, a pour objectif de contribuer à la résilience des exploitations familiales et à l’agro-écologie des systèmes de production dans le département de Podor.

Mouhamed Nassy Bâ, technicien de la FONGS, a présenté les détails du projet, expliquant que 840 exploitations familiales affiliées à l’Union des Jeunes Agriculteurs de Koyli Wirndé (UJAK) et à l’Union de Galoya seront ciblées au cours de cette phase. Les activités engloberont l’agriculture, l’élevage, ainsi que la gestion des ressources naturelles telles que les mares et les forêts, avec la collaboration des services des Eaux et Forêts et des Pêches.

L’adjoint au préfet de Podor, Ousmane Sidibé, a souligné l’importance du projet dans la lutte contre le changement climatique et la gestion des ressources naturelles. Il a appelé toutes les parties prenantes à respecter les engagements pris pour garantir le bon déroulement du projet.

Mame Mbayang Touré, responsable du Suivi-Evaluation de la FONGS, a partagé des résultats positifs de la première phase, soulignant que 70 % des TAE ont donné entière satisfaction. Elle a également souligné que Jafowa contribuera à la préservation de l’environnement tout en stimulant la production agricole.

Le premier adjoint au maire de la commune de Guédé Village, Hassane Seydi Sall, s’est réjoui de l’accueil favorable du projet par la collectivité territoriale, affirmant qu’ils suivront attentivement son déroulement.

Au nom des organisations paysannes, le président de l’UJAK, Abdoulaye Racine Anne, a salué l’importance de Jafowa, soulignant son opportunisme dans un contexte de rareté d’engrais chimique. Selon M. Anne, l’engrais organique proposé par le projet représente une alternative crédible et durable pour accroître les rendements tout en préservant la qualité des produits.

Le lancement de la deuxième phase de Jafowa suscite donc l’espoir d’une transformation positive dans le secteur agricole de la région de Podor, avec des implications prometteuses pour la durabilité et la résilience des exploitations familiales.

Partager

Regardez aussi

Gel des importations d’oignons au Sénégal

Une mesure cruciale pour soutenir la production locale. Dans une annonce majeure, l’Agence de régulation …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.