SenegalAgriculture Coted'IvoireAgriculture AgriMaroc
samedi 26 novembre 2022
Accueil / Actualités / Actu' en Afrique de l'Ouest / Actu' Sénégal / 70 milliards de Fcfa alloués au financement de la campagne agricole 2022/2023
Riziculture
Riziculture - ph : DR

70 milliards de Fcfa alloués au financement de la campagne agricole 2022/2023

Les autorités sénégalaises misent sur la hausse du soutien financier du secteur agricole pour la campagne 2022/2023.

L’agriculture occupe une place prépondérante dans l’économie sénégalaise. Le secteur emploi la moitié de la population active et génère de gracieux revenus dans les milieux ruraux. Les autorités optent pour une augmentation du soutien financier alloué au secteur afin de renforcer ce rôle socio-économique.

Ainsi, l’exécutif a décidé de consacrer une enveloppe financière de 70 milliards de Fcfa au financement du secteur agricole pendant la campagne 2022/2023. Ce montant a été validé le mercredi 9 mars lors de la tenue d’un Conseil des ministres. Il connaît une hausse de 10 milliards de Fcfa par rapport à la saison précédente nous apprend AgenceEcofin.

“L’exécutif augmente le soutien financier du secteur agricole de 10 milliards par rapport à la précédente campagne.”

Dans la pratique, 41 milliards de cette enveloppe serviront à l’approvisionnement en engrais sur le marché international au profit des producteurs et 12 milliards seront employés à l’acquisition des semences d’arachides.

Par ailleurs, 5 milliards de Fcfa financeront le programme de compétitivité de l’Agriculture et de l’Elevage qui poursuit la dynamisation de la productivité et l’accès au marché des produits de base prioritaires dans le bassin arachidier et les zones agropastorales. Enfin, 12 milliards de Fcfa iront dans l’achat des semences de diverses espèces végétales cultivées.

En ce qui concerne le bilan de la campagne 2021/2022, les premières estimations faites par les autorités remontent à décembre dernier et portent à 3.53 millions de tonnes, la récolte céréalière. Ce qui représente une hausse de 27 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années et une baisse de 3 % par rapport au stock de 2020/2021.

Dans les faits, la production rizicole a connu une hausse de 2 % avec 1.32 million de tonnes produites, tandis que le volume de mil affiche un recul de 9 % avec une production de 1 million de tonnes. En outre, l’offre en maïs est restée pratiquement stable alors que celle du sorgho a atteint 352 474 tonnes (soit -7 %). Exception faite des graminées, la récolte d’arachides s’est contractée de 7 % avec une production de 1.67 million de tonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.