Accueil / Actualités / Actu internationales / Le défi reste l’adoption des innovations technologiques dans l’agriculture
Photo : DR

Le défi reste l’adoption des innovations technologiques dans l’agriculture

Dans le cadre d’un atelier récent intitulé « Rencontre de travail ISRA-FAO-AfricaRice et Partenaires » qui s’est tenu à Saint-Louis les 14 et 15 mai, Mandiaye Diagne, chercheur et représentant régional d’AfricaRice au Sénégal, a exprimé des préoccupations majeures concernant l’état actuel de l’agriculture africaine. Au cœur de son discours, une constatation alarmante : la faible adoption des innovations technologiques dans ce secteur crucial.

M. Diagne a souligné que malgré les progrès technologiques disponibles, leur intégration dans l’agriculture reste insuffisante. Les raisons de cette tendance sont multiples, allant de la diversité des écosystèmes et des contextes de production à la sous-développement des infrastructures. Ces obstacles entravent la diffusion et l’adoption des innovations, privant ainsi les agriculteurs des bénéfices potentiels en termes de productivité et de revenus.

Conscient de l’urgence d’agir, la FAO a pris l’initiative de cette rencontre pour favoriser l’accès à l’information sur les innovations technologiques. Cette démarche vise à combler le fossé entre la disponibilité des technologies et leur utilisation effective sur le terrain. M. Diagne espère que cette rencontre contribuera à lever les obstacles qui entravent la diffusion des innovations.

Lire aussi : Découvrez Farmly, une application gratuite pour les agriculteurs

L’importance de ces avancées technologiques ne peut être sous-estimée, surtout dans un contexte de changement climatique. Dr Gouantoueu Robert Guei, représentant et directeur du bureau de l’Afrique de l’Ouest de la FAO, souligne que les investissements du gouvernement sénégalais dans l’importation alimentaire soulignent la nécessité de renforcer la production locale. Pour y parvenir, il est crucial d’exploiter la science et la technologie, indispensables à l’amélioration des systèmes alimentaires et à l’atteinte de l’autosuffisance.

Cette réunion a mis en lumière la nécessité d’adopter une approche systémique et novatrice pour relever les défis agricoles et alimentaires en Afrique. L’exploitation de la science, de la technologie et de l’innovation est cruciale pour libérer la région de la pauvreté, de la faim et de la malnutrition. La FAO, en collaboration avec d’autres partenaires, s’engage à renforcer les capacités et la résilience des systèmes nationaux d’innovation agricole.

Il est donc impératif d’améliorer le dialogue entre les acteurs de la science, de l’innovation et de l’agriculture pour catalyser le changement et accélérer la transition vers des pratiques agricoles plus durables et productives. L’avenir de l’agriculture africaine dépend de notre capacité collective à adopter et à mettre en œuvre ces innovations technologiques pour le bien-être des agriculteurs et la sécurité alimentaire de la région.

Partager

Regardez aussi

Bassirou Diomaye Faye

23 mesures prises par le Premier Ministre du Sénégal

Ousmane Sonko, depuis sa récente nomination au poste de Premier ministre du Sénégal, a clairement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.